Archives par mot-clé : langues

Annonce : colloque international « Les langues dans la famille » 26-28 mars 2020, Paris

Colloque international et pluridisciplinaire :

« Les langues dans la famille : attitudes, usages, politiques, histoires »

26-28 mars 2020, à Paris (Sorbonne et INALCO)

Organisation Sorbonne-Nouvelle Paris 3, Descartes-Paris 5, INALCO et Université Paul Valéry de Montpellier.

Les approches suivent les perspectives suivantes :

  • Axe 1 : Transmissions linguistiques et transmissions culturelles
  • Axe 2 : Acquisition et plurilinguisme
  • Axe 3 : Perspectives sociolinguistiques
  • Axe 4 : Les langues de l’enfant : de la maison à l’école et de l’école à la maison
  • Axe 5 : Approches transversales à partir de corpus littéraires et artistiques

Deux sessions seront consacrées aux corpus littéraires et artistiques

Jeudi 26 mars Sorbonne 46 rue Saint-Jacques 4e étage, salle L1 de 11h à 12h30
  • Borgé Nathalie, Paris 3 Sorbonne Nouvelle DILTEC & Marie Potapushkina-Delfosse, Université de Rouen, Laboratoire ERIAC (France). “​Imaginaire artistique, expérience esthétique plurilingue et ‘translangageance’”​ .
  • De Balsi Sara, Centre Interdisciplinaire d’Étude des Littératures d’Aix-Marseille, Aix Marseille Université EA 4235 (France). “​Figure grand-maternelle et transmission des langues dans quelques romans francophones contemporains”​ .
  • Glâtre Philippe, Lacito, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle (France). “​Poésie orale et branchements langagiers à La Réunion​”.
Vendredi 27 mars Sorbonne 46 rue Saint-Jacques 4e étage, salle L2 de 10h30 à 12h.
  • Woerly Donatienne, DILTEC Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 EA 2288 (France). “Représentations d’un plurilinguisme conflictuel dans l’album autobiographique L’Arabe du futur de Riad Sattouf”.
  • Schmidt-Fusco Kara, Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants (France). “​Witnessing the Importance of Family Languages in Contemporary Literature: Leïla Sebbar, Carrianne Leung and Igiaba Scego / Témoignages de l’importance des langues familiales dans la littérature contemporaine : Leïla Sebbar, Carrianne Leung et Igiaba Scego”​ .
  • Godard Anne, Aboab Déborah, DILTEC, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 : EA 2288 (France). “​La langue au corps : transgressions linguistique et sociale et construction identitaire dans un roman d’Annie Ernaux”.

Programme complet  :

https://languesfamille.sciencesconf.org/data/Programme_du_colloque_v_2_10_2019.pdf

Inscription (gratuite) :

https://languesfamille.sciencesconf.org/resource/page/id/4

Annonce : colloque international « L’écriture du ‘je’ dans la langue de l’exil »

Paris ENS-Ulm 14-16 décembre 2018

Colloque organisé par Isabelle Grell-Borgomano (« Genèses d’autofictions » ITEM/ENS/CNRS) et Jean-Michel Devésa (EA EHIC, Université de Limoges, France)

Ecole Normale Supérieure

45 rue d’Ulm, 75005 Paris

Vendredi après-midi : 14.30 – 18.00 – Salle Celan

 « Perspectives théoriques et critiques appliquées » 

(Modération : Isabelle Grell-Borgomano)

  • 14.30-14.45   Ouverture : Isabelle Grell et Jean-Michel Devésa  
  • 14.45-15.15  Alain Ausoni (ENS-Paris, France/Université de Lausanne, Suisse), « Jeaprès d’autres : affiliations littéraires et dialogues d’exilé·e·s dans les mémoires d’outre-langue »
  • 15.15-15.45   Faure Alexandre (Doctorant, Université de Rennes 2, France), « Les Langues de l’exil : écriture du reste »

Pause

  • 16.00-16.30 Dagtekin Seyhmus (Écrivain, Kurdistan-France),« Comme on changerait de monture en cours de route »
  • 16.30-17.00  Sarah Chiche (Écrivain, psychanalyste, Paris), « ‘Je ne suis rien’. Exil de soi et hantises dans le livre de l’intranquilité de Fernando Pessoa » 
  • 17.00-17.30  Darina al Joundi (Écrivaine, dramaturge, actrice, Liban-Paris)​, « Prisonnière de l’exil »
  • 17.30-18.00  Discussion

Samedi matin : 9.30 – 12.45 – Salle Cavaillès

« Voix (croisées) africaines »

(Modération : Lori Saint-Martin)

  • 9.30-10.00  Beata Umubyeyi-Mairesse (Écrivaine, Rwanda-France) :« Comprendre le je, dire le nous : élaboration d’un récit singulier entre français et kinyarwanda »
  • 10.00-10.30 Marie-Claude Hubert (Université de Lorraine, France), « Mukasonga, (se) réfléchir dans l’histoire »
  • 10.30-11.00  Karen Ferreira-Meyers (University of Eswatini)​, « L’Autofiction historique de Vamba Sherif : réécriture en langue étrangère »

Pause

« Se perdre ou se trouver dans la langue de l’A/autre »

(Modération : Jean-Michel Devésa)

  • 11.15-11.45  Lori Saint-Martin (Écrivaine, Université du Québec à Montréal, Québec), « Ma Vie entre les langues »
  • 11.45-12.15 Table ronde : Les Écrivains africains de la diaspora et leur(s) langues : Sami Tchak (Togo) et ​Théo Ananissoh (Togo)
  • 12.15-12.45  Discussion

Samedi après-midi : 14.30 – 18.15 – Salle Cavaillès

« Se dire en terre(s) d’islam »

(Modération : Sylvain Bureau)

  • 14.30-15.00  Arnaud Genon (Écrivain et critique, Allemagne)​,« De la langue du pouvoir au pouvoir de la langue : les différents ‘je’ d’Abdellah Taïa »
  • 15.00-15.30  Abdellah Taïa (Écrivain, scénariste, Maroc-Paris)​,« Manger ou ne pas manger, écrire ou ne pas écrire »
  • 15.30-16.00 Fadoua Roh (Doctorante, Université de Paris IV-Sorbonne), « L’Œuvre d’Abdellatif Laabi ou le moi ‘exilé’ marocain »

Pause

« La Difficulté d’être translingue »

(Modération : Arnaud Genon)

  • 16.15-16.45  Sylvain Bureau (Université fédérale du Paraná – Brésil), « L’« Écrivivance » de ConceiçãoEvaristo ou l’autofiction contemporaine des femmes brésiliennes »
  • 16.45-17.15  M’Raim Malika (Université Ibn Khaldoun, Tiaret,  Algérie), « Écriture et mise en scène du ‘je’ chez la romancière Assia Djebar »
  • 17.15-17.45  Houdu Lucie (Doctorante, Paris 3) : « Un Jetoujours entre deux langues : Tony Harrison et l’écriture poétique de l’exil »
  • 17.45-18.15   Discussion

 Dimanche matin : 9.30 – 12.45 – Salle Cavaillès

« Du choix de la langue du pays d’accueil »

(Modération : Nurit Levy) 

  • 9.30-10.00   Claire Olivier (Doctorante, Université de Limoges, France), « Agota Kristof et les ‘langues ennemies’ »
  • 10.00-10.30  Dirk Weissmann (Université de Toulouse – Jean Jaurès, France), « La Langue de l’Europe, c’est le plurilinguisme — Yoko Tawada et l’identité européenne »
  • 10.30-11.00 Entretien d’Isabelle Grell avec l’auteur Anne Weber

Pause

  • 11.15-11.45  Martina Wagner-Egelhaaf (Université de Münster, Allemagne) : « Autofiction et multilinguisme chez Emine Sevgi Özdamar »

« Fuir l’horreur pour la dire et l’écrire »

(Modération : Dirk Weissmann)

  • 11.45-12.15  Nurit Lévy (Université de Lille, France), « Raymond Federman dans l’entre deux langues. Étude de La Voix dans le débarras/The Voice in the Closet »
  • 12.15-12.45  Georges-Arthur​ Goldschmidt (Écrivain, Allemagne-France)

Dimanche après-midi : 14.30 – 17.45 – Salle Cavaillès

« Le Fil assumé ou dénié de l’exil »

(Modération : Romuald Fonkoua) 

  • 14.30-15.00  Rania Fathy (Université du Caire, Egypte), « La Trilogie de Gulpérie Efflatoun Addalla : l’exil de la langue ? »
  • 15.00-15.30 Nathalie Segeral (University of Hawaï, États-Unis), « Exil, langue maternelle et (non-)maternité dansUne Autobiographie allemandede Cécile Wajsbrot et Hélène Cixous »
  • 15.30-16.00  Linda Lê (Écrivaine, Vietnam-Paris), « Hors Je. À propos de Norman Manea »

Pause

« De l’exil, des langues et de leurs poétiques »  

(Modération : Karen Ferreira-Meyers)

  • 16.15-16.45 Romuald Fonkoua (Université de Paris IV – Sorbonne), « De la langue comme pré-texte : petite histoire d’un faux malentendu francophone » 
  • 16.45-17.15 Claire Legendre (Université de Montréal, Québec), « La Poétique de l’exil dans l’œuvre autofictionnelle de Fernando Arrabal »
  • 17.15-17.45  Discussions