LE PROJET DE PARTENARIAT LÉEL

LIRE ET ÉCRIRE ENTRE LES LANGUES – UN PROJET SCIENTIFIQUE COLLABORATIF

Faisant suite au colloque Écrire entre les langues qui a été organisé à l’INALCO en juin 2021, un projet scientifique intitulé « Lire et écrire entre les langues : littérature, enseignement, traduction, création » (LEEL) est lancé à partir de 2022.

Réunissant les partenaires initiales, enseignantes et chercheuses à PLIDAM à l’Inalco, DILTEC et THALIM à l’Université Sorbonne Nouvelle, LPL et SUPFLES à Aix-Marseille Université et CIRPALL à l’Université d’Angers, le projet LEEL s’est agrandi avec la participation de collègues de LERMA (Aix-Marseille Université), LITT&ARTS (Université Grenoble Alpes), ELL2 (Université de Lausanne et LPIC (Haute Ecole Pédagogique-Vaud) engagé.e.s dans une collaboration de recherche sur le plurilinguisme dans l’écriture et la réception littéraires et sur les pratiques plurilingues créatives en contexte pédagogique.

Présentation du projet scientifique

Le projet LEEL a pour noyau la lecture et l’écriture entre les langues, en tant que notions, objets de recherche et pratiques abordés dans différents champs de réflexion : études littéraires, traductologie, linguistique et didactique des langues et des cultures. Alliant l’analyse des corpus, la réflexion sur des dispositifs d’enseignement et de formation, les pratiques créatives et traductives, il est en prise avec les questionnements contemporains sur la reconnaissance de la diversité linguistique et culturelle dans l’espace de la création, de la recherche, de l’enseignement et de la médiation. D’un point de vue académique, il s’inscrit dans une dimension transversale, interuniversitaire et internationale et se caractérise par son ouverture sur la création contemporaine et multimodale, les nombreux partenariats envisagés et son ambition de fédérer un réseau de chercheuses et chercheurs internationaux impliqués dans le domaine de la didactique de la lecture/écriture en langue étrangère ou investis dans les travaux sur le plurilinguisme, l’hétérolinguisme littéraire et les transferts culturels.

Ce projet, s’inscrivant dans une durée de cinq ans, vise à développer et partager des démarches et des activités de recherche, de recherche-action et de recherche-création autour du plurilinguisme littéraire et/ou de l’enseignement de la littérature en contexte plurilingue. Les Parties s’attachent à associer la recherche sur les corpus littéraires plurilingues, la valorisation de la création contemporaine et des pratiques traductives et les dispositifs pédagogiques, dans différents contextes d’enseignement-apprentissage et de formation, s’appuyant sur des démarches créatives autour de la pluralité des langues.

Il se développe suivant deux axes :

– Littérature et plurilinguisme

L’objectif est de mieux connaître les corpus littéraires en s’attachant à la dimension plurilingue de leur contexte de création et à la dimension hétérolingue des textes. Il s’agira d’analyser et valoriser les textes littéraires contemporains, produits en contexte plurilingue ou de migration, engageant plus d’une langue. On s’intéressera à la fois aux conditions de création et de réception, aux dimensions biographiques ou autobiographiques des œuvres, et aux formes d’expression, à travers une diversité de genres (poésie, récit, bande dessinée, théâtre, œuvres multimédia) et à travers le travail du style et de l’énonciation mettant en scène et en tension la diversité linguistique.

Dans une perspective historique, on visera également à aborder la littérature d’expression française du point de vue du plurilinguisme (colinguisme avec les langues anciennes, spécialement le latin, échanges culturels entre pays voisins, variations diachroniques).

Les recherches s’inscrivant dans cet axe ne se limitent pas à l’analyse, mais s’appuieront sur des rencontres avec des créateurs et l’organisation d’événements mixtes de recherche-création autour de l’écriture hétérolingue, de la traduction créative et plus généralement des façons d’insérer les langues dans les dispositifs de création.

– Pratiques pédagogiques et formatives dans l’enseignement de la littérature en contexte plurilingue

L’objectif des travaux réunis sous cet axe est de s’intéresser aux modalités d’approche, de choix et d’utilisation des textes littéraires en classe de langue et dans des situations variées d’enseignement et de formation, sous l’angle de la lecture/écriture en contexte plurilingue.

La perspective est celle d’une appropriation langagière, sensorielle et sensible, suivant une conception relationnelle de la littérature, considérée non pas tant comme objet d’étude que comme support et médiation entre des personnes impliquées dans une expérience langagière commune. Les recherches-actions, s’appuyant sur des projets pédagogiques créatifs, peuvent porter sur des dispositifs de lecture, d’écriture, de traduction et de création multimédia.

Modalité de la coopération

  1. Colloques et journées d’études

Le 1er colloque international Écrire entre les langues a eu lieu les 14 et 15 juin 2021 à l’INALCO. Un 2e colloque international en juin 2023 est en préparation, associant des communications scientifiques, sous forme de conférences et de retour sur ateliers pédagogiques, des ateliers créatifs/réflexifs et des interventions d’écrivains, écrivaines, de traducteurs, traductrices et de créateurs et créatrices. D’autres rencontres seront organisées régulièrement.

  1. Un séminaire commun, en visioconférence, qui réunira l’ensemble des parties, à raison de 2 à 3 rencontres par an.

Le séminaire aura pour visée de partager les notions, démarches, outils d’analyse dans une optique interdisciplinaire. Il permettra aussi de réfléchir sur des dispositifs de recherche pouvant être menés conjointement ou en parallèle dans des structures pédagogiques universitaires ou dans d’autres cadres.

  1. Une activité de veille scientifique collaborative.

La veille scientifique s’appuiera sur ce carnet de recherches “Ecriture et plurilinguisme” qui sera alimenté collaborativement pour diffuser annonces et comptes rendus de rencontres scientifiques, publications et événements en lien avec la thématique de la convention LEEL.

  1. La constitution d’un réseau de chercheurs et chercheuses autour du plurilinguisme littéraire et des dispositifs créatifs en contexte plurilingue.

Les parties constitueront et développeront un réseau de recherche et d’échange avec d’autres universités en France et à l’étranger, avec des collègues et équipes de recherches investis dans le domaine du plurilinguisme littéraire et de la didactique de la lecture/écriture de la littérature et des arts en langue étrangère ou en contexte plurilinguisme. Ce réseau aura pour objectif de de partager et faire connaître des initiatives locales associant les parties avec différents partenaires institutionnels.

Écrire en français, « en présence de toutes les langues du monde » (Glissant), Le français, langue d’écriture des écrivain.e.s plurilingues, du Moyen Âge au XXIe siècle ; French as a writing language for plurilingual writers.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search